MAISON D’EAU

2011 | CONCOURS

Habitat écologique et pédagogique, sans impact sur l’environnement hydrique
Prev | Next

AXONOMETRIE ECLATEE DESCRIPTIVE
SYSTEME HYDRIQUE
CIRCULATION DE L'EAU
PLAN RDC
COUPE

«En somme, une maison en «eautarcie» n’a pas d’impact sur l’environnement hydrique : c’est comme si elle n’y était pas.»Joseph Országh

La Maison d’Eau est un pavillon pérenne destiné au Parc de la Fondation à Wattwiller. Elle a pour vocation de rendre visible le trajet de l’eau dans l’habitat, où il est presque toujours caché, et de montrer en un lieu la possibilité d’un traitement naturel et individuel de l’eau basé sur la récupération de l’eau de pluie.

En s’inspirant de la notion du chercheur Joseph Országh, il s’agit ici d’indiquer le parcours de l’eau dans l’habitat, depuis l’écoulement de l’eau de pluie dans différents bacs qui la contiennent et la purifient afin de la rendre apte à la consommation, jusqu’à l’absorption de l’eau usée – mais non polluée – vers la terre. Mi-machine, mi-organisme, la Maison d’Eau est un laboratoire écologique de traitement de l’eau : elle stocke l’eau de pluie pour en faire son eau de consommation.

En théorie, la Maison d’Eau peut abriter deux personnes. L’estimation de la consommation en eau par an de celles-ci et la pluviométrie de la région déterminent la dimension du toit. Elle est donc une cellule domestique et habitable. Par ailleurs, la Maison d’Eau a une dimension pédagogique : elle raconte l’histoire du trajet circulaire de l’eau. C’est ce qui la rend propre à donner aux enfants et à leurs aînés, habitués à l’eau courante, la conscience que l’eau est un élément précieux et un des enjeux environnementaux principal de notre époque.

Maîtrise d’Oeuvre :
Situation :
Budget :
Études :
Images :
Philippe RIZZOTTI | Samson LACOSTE
Parc de la fondation | Wattwiller – France
150 K€
Concours
P. RIZZOTTI
Maitrise d’Ouvrage :
Programme :
SHON :
Construction :
Fiche Projet :
Fondation François Schneider
Pavillon | Résidence d’artiste
60 m2

PDF