Tijani Loussaief ©

Tijani Loussaief ©

Tijani Loussaief ©

Tijani Loussaief ©

Tijani Loussaief ©

Tijani Loussaief ©

Tijani Loussaief ©

Tijani Loussaief ©

Tijani Loussaief ©

Tijani Loussaief ©

La petite Californie

2019   M08

Un petit havre de paix autonome, préfabriqué, modulaire et durable, noyé dans la végétation au bord de l’océan Atlantique.

En partant de la typologie des longères vendéennes et de la particularité du terrain situé en deuxième ligne, face à la mer, nous avons imaginé cet ensemble composé de 3 volumes identiques de 6 x 12 m pour une emprise au sol de 240 m2.

Le projet s’organise sur la base d’un module carré qui permet de contenir et d’organiser les 8 chambres dont la surface varie de 18 à 22 m2, deux grandes pièces de vie et une piscine intérieure de 66 m2 chacune, pour totaliser une surface de 420 m2 . Les 3 ailes du bâtiment forment la limite au-delà de laquelle les espaces boisés restent à l’état naturel et accessibles en fonction des orientations de la maison.

Toutes les chambres ont une large vue dégagée à l’est vers les pinèdes et profitent du soleil du matin. Tous les séjours, orientés plein sud, sont situés à l’étage pour attraper les vues lointaines vers la mer et le soleil. Ils bénéficient d’une quadruple orientation, d’une bonne ventilation naturelle et s’ouvrent largement sur la grande terrasse qui favorise la rencontre entre les deux ailes du bâtiment qui pourront être louées ensemble ou séparément.

Réduit à sa plus simple expression, le béton permet de réaliser les ouvrages en infrastructure, les soutènements, les sous-sols et le dallage du local piscine. Il est également utilisé pour réaliser la structure de l’escalier d’accès de la terrasse extérieure qui permet de stabiliser la structure acier. Le reste de la construction est intégralement préfabriqué. Le rez-de-chaussée et la premier étage sont réalisée grâce à un système constructif hybride associant une structure acier minimale et une enveloppe en ossature bois optimisé. À l’intérieur de cette construction très simplifiée, nous retrouvons une trame de 3,60 x6,00 m sur laquelle s’implantent les portiques qui structurent les projet.

La peau du bâtiment est réalisée en contre-plaqué filmé, généralement utilisé pour le coffrage du béton. Elle est calpinée de manière à limiter les seuls découpes au niveau des angles et des contours de fenêtre. L’ensemble de la façade est du rez-de-chaussée est recouvert d’une herse en ganivelles de châtaignier qui sert de support à la végétation grimpante. Cette solution permet à la fois une optimisation du confort thermique des chambres et une totale intégration du bâtiment dans la végétation. Ainsi, seuls les deux volumes des séjours émergeront d’une masse végétale, comme deux petites longères de campagne. Les mêmes panneaux sont utilisés à l’intérieur des locaux pour fabriquer l’ensemble des murs à ossature bois et les caissons de toitures. Les isolants sont des fibres textiles recyclés.

L’ensemble des systèmes techniques sont choisis dans le stricte respect d’un bâtiment RT2015, BBC. Afin d’assurer un recyclage de la construction, tous les assemblages sont mécaniques (à l’exception des ouvrages béton en sous-sol) et permettent un démantèlement comme une évolutivité de la construction.

Maîtrise
d’œuvre
PRA (mandataire), I+A (structure), Switch (fluides + HQE), ACT (paysagiste)
Situation
Talmont-Saint-Hilaire, France
Budget
800 K€
Études
Équipe
P.Rizzotti, P. Portal, P. Paszkowski, J. Suarez, N-A.Kervyn, P. Torcal
Maîtrise
d’ouvrage
Privé
Programme
Villa
Surface
400 m2
Statut
Réalisation
Partenaires
I+A (structure), Switch (fluides + HQE), ACT (paysagiste)